Oubliés les beaux principes ?

Article extrait du journal 114 de Sortir du nucléaire. Intéressé-e ? Abonnez-vous !

L’EDITORIAL

Le Conseil fédéral a toujours affirmé, en particulier par la bouche de Doris Leuthard, qu’en matière de nucléaire la sécurité de la population doit primer sur toute autre considération. Il s’est pourtant opposé au renforcement des dispositifs de surveillance des vieilles centrales sous prétexte qu’on ne peut changer les règles en cours de jeu.
Aujourd’hui le Conseil fédéral va encore plus loin, il propose un affaiblissement des exigences réglementaires en matière de sécurité nucléaire [1] !

Une action en justice de riverains des centrales de Beznau exige qu’un accident risquant de se produire tous les 10’000 ans ne puisse exposer les habitants à des doses dépassant 1 mSv. Craignant que les tribunaux ne leur donnent raison sur la base des ordonnances en vigueur, le CF propose de modifier ces ordonnances pour fixer le seuil à ne pas dépasser à 100 mSv !
Le Conseil fédéral se cache derrière l’interprétation actuelle de l’IFSN : en limitant la dose admissible à 1 mSv on risquerait de devoir mettre hors service « non seulement Beznau 1 et 2, mais vraisemblablement toutes les centrales de Suisse »…
Alors que l’avis de la communauté scientifique évolue et tend à reconnaitre l’effet délétère sur la santé des faibles doses, le Conseil fédéral n’hésite pas à soutenir une position laxiste, à changer les règles du jeu en cours de route pour défendre les intérêts des exploitants !

Nous publierons tout prochainement sur notre site notre réponse indignée à cette consultation [2] !

Vous aussi, manifestez votre opposition à l’affaiblissement des normes de radioprotection !

Christian van Singer, Physicien, député vert

1. tinyurl.com/tagesanzeiger240118
2. tinyurl.com/consult-ordonnance-nucleaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*